Vous êtes ici : Accueil > Information associative - APDEN > Assemblée générale 2016
Publié : 17 décembre 2015

Assemblée générale 2016

L’Assemblée Générale (AG) de l’association se déroulera le mercredi 3 février 2016.
La première partie de l’après-midi sera consacrée la visite des réserves du Musée de l’Education Nationale (6 rue de Bihorel, Rouen) de 14h à 17h et ouverte à tous les collègues de l’académie, gratuitement.

L’AG de l’ADBEN aura lieu ensuite de 16h à 17h, toujours dans les locaux du MEN. Ce temps associatif très important sera le moment de faire le bilan de l’année 2015 et de construire la feuille de route de l’année 2016. Le bureau académique sera également élu. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, afin de permettre à l’association de vivre et de faire entendre notre voix dans l’évolution de notre métier.

Pour voter le bilan de l’année 2015, les perspectives de l’année 2016 et participer à l’élection du nouveau bureau académique, il est nécessaire d’avoir adhérer pour l’année 2016. Cependant, tous les collègues de l’académie pourront participer aux échanges et aux discussions.

L’adhésion se fait par année civile. Elle donne accès :
- aux informations diffusées par l’ADBEN Rouen, notamment sous la forme de la Newsletter ADBEN Rouen mensuelle,
- aux informations diffusées par la FADBEN, sous la forme de la Lettre FADBEN bisannuelle,
- l’inscription à la liste de diffusion AGORADBEN. Liste interne à la FADBEN, c’est un espace de discussion et de débat, non modéré, réunissant les adhérents autour des questions vives de la profession et de l’association,
- aux deux exemplaires de Mediadoc publiés chaque année.

Depuis sa création, il y a plus de 40 ans, la Fadben :
- travaille à la promotion de la profession auprès de l’Institution (audiences au ministère, groupes de travail…),
- milite pour la reconnaissance de notre rôle dans la formation des élèves,
- participe aux réflexions sur l’évolution du métier : l’association transmet à ses adhérents, par le biais de ses publications, l’avancée des recherches en sciences de l’information et de la Communication mais aussi des expériences de pratiques d’enseignants documentalistes.

Halte aux idées reçues !!!
- Non, la FADBEN ne demande pas des « cours de documentation » pour 18h par semaine : nous souhaitons que les professeurs documentalistes prennent en charge un enseignement aux médias et à l’information à travers la mise en place d’un curriculum, c’est-à-dire d’une progression sous forme de modules incluant les enseignants de discipline et répartissant clairement les rôles de chacun dans la formation des élèves.
- Oui, la FADBEN défend la légitimité pédagogique des professeurs documentalistes, leur statut et leur mission d’enseignant, sans vouloir limiter leur liberté d’action. Elle œuvre afin que soit reconnu et formalisé l’enseignement de tous les élèves à l’information-documentation : l’enjeu est donc de s’assurer que cette formation concerne tous les élèves et ne soit plus parcellaire ni dépendante des contextes locaux...
- Oui, la FADBEN met l’accent sur l’enseignement de l’information documentation : cela ne signifie pas que les autres aspects de notre métier sont oubliés : ouverture culturelle, lecture, gestion du CDI, implication dans des projets ou dispositifs variés, font évidemment partie de notre quotidien (et constituent en eux-mêmes des actes d’enseignement…). Insister sur notre fonction d’enseignant, c’est aussi lutter contre tout ce que l’on nous demande de faire et qui n’est pas notre métier : gestion des manuels scolaires, entre autres…

Pourquoi adhérer ?
En étant toujours plus nombreux, nous sommes représentatifs de la diversité de notre métier : la FADBEN reflète les attentes de ses adhérents et agit en fonction des situations vécues sur le terrain.
Échanger, mutualiser, partager nos expériences, c’est aussi cela, l’association académique !
Après la reconnaissance de notre légitimité dans l’annexe de la loi pour la Refondation de l’École, et celle de notre spécificité dans le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat (textes parus en été 2013), ne baissons pas les bras, continuons de nous faire entendre et d’être réactifs !

Professeurs titulaires, stagiaires, contractuels ou vacataires, n’hésitez plus et rejoignez-nous !